Aller au contenu
FR EN DE

Acteurs et organes de gestion

L’exécution du plan, élaboré sous la direction du Haut-commissariat à la protection nationale (HCPN), relève du Premier ministre, ministre d’État, et du ministre de l’Économie. Tous les ministères, administrations et services de l’État sont tenus à coopérer par tous les moyens disponibles à la réalisation des objectifs fixés par le plan.

La situation d'urgence cyber désigne une situation qui découle d'un incident ou d'une attaque risquant d'entraîner un dysfonctionnement majeur, voire une indisponibilité de systèmes de communication et de traitement de l’information qui menace les intérêts vitaux ou les besoins essentiels de tout ou partie du pays ou de la population du Grand-Duché de Luxembourg.

La prise de connaissance d’un incident ou d’une attaque cyber par les organes de gestion de crise se fait en principe soit par l’analyse d’informations disponibles au niveau national, soit par des acheminements internationaux suivants des accords en vigueur.

Dès la prise de connaissance d’un incident cyber, la Cellule d’évaluation du risque cyber (CERC) est alertée et procède à une évaluation des informations disponibles. Si l’incident est de nature à engendrer un impact significatif, le Haut-Commissaire à la protection nationale est alerté et en informe le Premier ministre, ministre d’État, qui décide de l’opportunité d’activer la Cellule de crise.

Cellule de crise

La Cellule de crise (CC) est activée par le Premier ministre, ministre d’État, en cas d’imminence ou de survenance d’une crise. Elle initie, coordonne et veille à l’exécution de toutes les mesures destinées à faire face à la crise et à ses effets, respectivement à favoriser le retour à l’état normal. Elle prépare les décisions qui s’imposent et les soumet au gouvernement aux fins d’approbation. En cas d’intervention opérationnelle sur le terrain, sa mission s’étend à la coordination et au contrôle de l’exécution.

Dans le contexte d’une situation d’urgence, la composition de la Cellule de crise comporte au moins les personnes suivantes:

  • le Haut-commissaire à la protection nationale ;
  • le directeur général de la Police grand-ducale ;
  • le directeur du Service de renseignement de l’État ;
  • le chef d’État-major de l’Armée ;
  • le directeur du Centre des technologies de l’information de l’État,
  • le chargé de direction du Service des médias et des communications ;
  • le chargé de direction du Centre de communications du gouvernement ;
  • le directeur du CERT gouvernemental  (Computer Emergency Response Team);
  • le directeur du CIRCL (Computer Incident Response Center Luxembourg) ;
  • le directeur du Service de la communication de crise.

La CC fonctionne pendant toute la durée de la crise jusqu’au retour à l’état normal.

En fonction des circonstances, la CC peut être élargie à des représentants des départements ministériels concernés et peut être complétée par des représentants des fournisseurs d’accès internet (FAI / ISP, Internet Service Providers) et des secteurs visés par l’attaque.

L’assistance par le CERT gouvernemental est prioritairement axée sur le secteur public et celle du CIRCL sur le secteur privé.

Cellule opérationnelle (CO)

La Cellule de crise peut déléguer à une cellule opérationnelle notamment l’exécution, la mise en œuvre et le contrôle des mesures et activités ordonnées.

Dans le contexte cyber, les fonctions de la Cellule opérationnelle sont en règle générale assumées par la CERC.

Cellule d’évaluation du risque cyber (CERC)

En matière de gestion de crise, la CERC exerce un double rôle :

  • en amont de l’activation de la Cellule de crise (CC), elle est d’une part appelée à évaluer les possibles situations de crise et d’en informer, en cas de gravité suffisante, la permanence du HCPN et d’autre part elle est appelée à préparer la mise en œuvre des mesures d’urgence;
  • à partir de l’activation de la Cellule de crise, elle est appelée à évaluer la situation et d’en informer régulièrement le Haut-commissaire.

Cellule communication/information (CCI)

La CCI est en charge de la communication et de l’information aux médias et aux citoyens. La coordination horizontale de l’organisation de la communication externe incombe au Service de la communication de crise.

  • Mis à jour le 26-01-2018

Plan d'intervention d'urgence Cyber (version publique)

Haut