Aller au contenu
FR EN DE

Origine des problèmes d’approvisionnement

Le « PIU Eau potable » met à disposition des responsables en charge de son exécution les outils essentiels afin de pouvoir réagir de façon appropriée et flexible aux événements et de protéger au mieux les citoyens, voire les secteurs concernés, leurs intérêts vitaux et les intérêts économiques nationaux.

Le plan établit une distinction entre les problèmes d’ordre quantitatif et les problèmes d’ordre qualitatif concernant l’approvisionnement en eau potable.

En cas de rupture d’approvisionnement en eau potable dont l’origine est présumée terroriste, le Plan gouvernemental de vigilance nationale face aux menaces d’actions terroristes (« Plan Vigilnat ») et, le cas échéant, sa composante, le Plan d’intervention d’urgence en cas d’attaques avec des substances CBRN, sont applicables.

Le « PIU eau potable » distingue différents scénarios qui impliquent différentes mesures d’urgence.

Problème d’origine technique

Les problèmes d’origine technique se résument à des défaillances au niveau des grandes installations techniques comme les stations de traitement et l’infrastructure d’adduction et de distribution.

Problème d’origine météorologique

L’augmentation des précipitations pendant les périodes hivernales, la diminution des précipitations et augmentation des températures pendant les périodes estivales ainsi que l’augmentation de la  fréquence d’évènements exceptionnels tels que les intempéries, peuvent être à l’origine de problèmes d’ordre quantitatif voire qualitatif dans l’approvisionnement en eau potable.

Deux scénarios ont été retenus dans le plan d’intervention d’urgence :

  • périodes de sécheresse prolongées accompagnées de périodes caniculaires  donnant lieu à une augmentation significative des besoins de consommation et à une diminution significative des ressources disponibles ;
  • autres phénomènes météorologiques extrêmes dus à des intempéries (tempêtes, orages, pluies) ou une période de gel prolongée.

Problème d’origine microbiologique

Les pollutions microbiologiques de l’eau potable peuvent provenir aussi bien des ressources utilisées en tant qu’eau potable, mais aussi d’infrastructures défectueuses de traitement d’eau, de stockage et des réseaux d’alimentation et de distribution.

Problème d’origine chimique soluble ou non soluble

Les pollutions avec un produit chimique soluble ou non soluble d’origine accidentelle peuvent avoir lieu à différents endroits tels que dans les zones d’alimentation de captage d’eau potable (eau de surface ou eau souterraine), dans des infrastructures défectueuses et dans les conduites et réseaux d’alimentation et de distribution.

La différence entre les produits chimiques solubles et non-solubles consiste dans les méthodes de traitement de l’eau. Une pollution avec un produit non-soluble peut, dans certains cas, être traitée plus facilement en amont d’un captage. Par ailleurs, une pollution avec un produit chimique non soluble peut être plus facilement constatée qu’une pollution avec un produit soluble.

Problème d’origine radioactive

Les risques de pollution par un produit radioactif sont très peu probables.

En cas d’accident au niveau d’une centrale nucléaire, le plan d’intervention d’urgence en cas d’accident nucléaire est déclenché.

Cyberattaque

En cas de cyberattaque sur le système de contrôle et de gestion des installations de traitement et d’adduction de l’eau potable du SEBES ou d’autres fournisseurs régionaux, à savoir DEA, SEC, SES, SESE, SIDERE le plan d’intervention d’urgence en cas d’attaque contre les systèmes d’information ou de faille technique des systèmes d’information (PIU « Cyber ») est déclenché.

Attaque terroriste

En cas d’attaque terroriste sur les installations du SEBES ou d’autres fournisseurs régionaux, à savoir DEA, SEC, SES, SESE, SIDERE le Plan gouvernemental de vigilance nationale face aux menaces d’actions terroristes (« Plan Vigilnat »).

Rupture d’approvisionnement en énergie

En cas de rupture d’approvisionnement en énergie sur les installations du SEBES ou d’autres fournisseurs régionaux, à savoir DEA, SEC, SES, SESE, SIDERE le Plan d’intervention d’urgence en cas de rupture d’approvisionnement en énergie (PIU « Blackout ») est appliqué.

  • Mis à jour le 24-10-2017

Plan d'intervention d'urgence "Eau potable"

Haut