Aller au contenu
FR EN DE

Eau potable

Cette rubrique vous propose un ensemble de questions regroupées selon les rubriques du site.

Si après consultation, vous ne trouvez pas de réponse à votre question, n’hésitez pas à nous contacter.

Qu’est-ce que le PIU "Eau potable"?

Le plan d’intervention d’urgence « PIU Eau potable » définit l’action du gouvernement en cas d’une rupture significative de l’approvisionnement en eau potable sur le territoire national.

Quels sont les objectifs du PIU "Eau potable "?

Le « PIU Eau potable » a pour objectifs :

  • de déterminer les organes de gestion de crise ;
  • de fixer le déroulement de la diffusion d’alerte des autorités et de l’information au public ;
  • de déterminer les mesures d’urgence, les actions y relatives ainsi que les responsables et acteurs respectifs.

C’est quoi une situation d’urgence ?

La situation d'urgence désigne une situation de rupture significative de l’approvisionnement en eau potable qui peut découler soit d’un problème d’ordre quantitatif d’origine technique ou météorologique soit d’un problème d’ordre qualitatif suite à une pollution accidentelle ou malveillante risquant d'entraîner un dysfonctionnement majeur, voire une indisponibilité significative d’approvisionnement en eau potable qui menace les intérêts vitaux ou les besoins essentiels de tout ou partie du pays ou de la population du Grand-Duché de Luxembourg.

Qu’en est-il des incidents de routine ?

Les incidents de routine sont gérés par les opérateurs/propriétaires d’infrastructures de traitement et de distribution d’eau potable et les administrations concernées suivant leurs missions respectives et suivant leurs procédures spécifiques.

Quels sont les acteurs qui interviennent dans le plan « Eau potable » ?

L'exécution du plan, élaboré sous la direction du Haut-commissariat à la protection nationale (HCPN), relève du Premier ministre, ministre d’État, et du ministre ayant l’eau dans ses compétences.

Tous les ministères, administrations et services de l’Etat ainsi que les opérateurs/propriétaires d’infrastructures de traitement des eaux sont tenus à coopérer par tous les moyens disponibles à la réalisation des objectifs fixés par le plan.

Quels sont les organes de gestion en situation d’urgence?

Le plan "Eau potable" détermine les organes de gestion suivants en situation d’urgence cyber:

  • la Cellule de crise (CC);
  • la Cellule opérationnelle (CO);
  • la Cellule d’évaluation du risque ;
  • la Cellule communication/information (CCI).

C’est quoi la Cellule de crise ?

La Cellule de crise (CC) est activée par le Premier ministre, ministre d’Etat, en cas d’imminence ou de survenance d’une crise. Elle initie, coordonne et veille à l’exécution des mesures destinées à faire face à la crise et à ses effets, respectivement à favoriser le retour à l’état normal. Elle prépare les décisions qui s’imposent et les soumet au gouvernement aux fins d’approbation.

Quelle est la composition de la Cellule de crise ?

Dans le contexte d’une situation d’urgence, la composition de la CC comporte au moins les personnes suivantes:

  • le Haut-commissaire à la protection nationale ;
  • le directeur de l’Administration des services de secours ;
  • le directeur de l’Administration de la gestion de l’eau ;
  • le directeur de l’Administration des Ponts et Chaussées ;
  • le directeur de la Santé ;
  • le directeur de la communication de crise ;
  • un représentant du département ministériel ayant l’eau dans ses compétences ;
  • un représentant du Ministère de l’Intérieur ;
  • un représentant du SEBES.

Pendant combien de temps fonctionne la Cellule de crise (CC) ?

La CC fonctionne pendant toute la durée de la crise jusqu’au retour à l’état normal.

C’est quoi la Cellule opérationnelle ?

La Cellule de crise peut déléguer à une Cellule opérationnelle (CO) notamment l’exécution, la mise en œuvre et le contrôle des mesures et activités ordonnées.

C’est quoi la Cellule d’évaluation du risque de rupture d’approvisionnement en eau potable (CERREP)?

En matière de gestion de crise, le rôle de la CERREP est de suivre l’évolution de la situation de crise et d’en informer la Cellule de crise. Composée d’experts, la CERREP procède à une évaluation de la situation et à une veille renforcée en amont de l’activation éventuelle de la CC.

C’est quoi la Cellule communication/information (CCI) ?

La CCI est en charge de la communication et de l’information aux médias et aux citoyens. La coordination horizontale de l’organisation de la communication externe incombe au Service de la communication de crise.

Quand est-ce que le "PIU eau potable " s’applique-t-il ?

Le plan s’applique en situation d’urgence et établit une distinction entre les problèmes d’ordre quantitatif et les problèmes d’ordre qualitatif concernant l’approvisionnement en eau potable.

  • Problème d’origine technique
  • Problème d’origine météorologique
  • Problème d’origine microbiologique
  • Problème d’origine chimique
  • Problème d’origine radioactive
  • Cyberattaque
  • Attaque terroriste
  • Rupture d'approvisionnement en énergie

C’est quoi un « Problème d’origine technique » ?

Les problèmes d’origine technique se résument à des défaillances au niveau des grandes installations techniques comme les stations de traitement et l’infrastructure d’adduction et de distribution.

C’est quoi un « Problème d’origine météorologique» ?

L’augmentation des précipitations pendant les périodes hivernales, la diminution des précipitations et augmentation des températures pendant les périodes estivales ainsi que l’augmentation de la  fréquence d’évènements exceptionnels tels que les intempéries, peuvent être à l’origine de problèmes d’ordre quantitatif voire qualitatif dans l’approvisionnement en eau potable.

Deux scénarios ont été retenus dans le plan d’intervention d’urgence :

  • périodes de sécheresse prolongées accompagnées de périodes caniculaires  donnant lieu à une diminution significative des ressources disponibles et à une augmentation significative des besoins de consommation ;
  • autres phénomènes météorologiques extrêmes dus à des intempéries (tempêtes, orages, pluies) ou une période de gel prolongée.

C’est quoi un « Problème d’origine microbiologique» ?

Les pollutions microbiologiques de l’eau potable peuvent provenir aussi bien des ressources utilisées en tant qu’eau potable, d’infrastructures défectueuses et des conduites et réseaux d’alimentation et de distribution.

C’est quoi un «Problème d’origine chimique» ?

Les pollutions avec un produit chimique peuvent être d’origine accidentelle ou criminelle. Elles peuvent avoir lieu à différents endroits tels que dans les zones d’alimentation de captage d’eau potable (eau de surface ou eau souterraine), dans des infrastructures défectueuses et dans les conduites et réseaux d’alimentation et de distribution.

La différence entre les produits chimiques solubles et non-solubles consiste dans les méthodes de traitement de l’eau. Une pollution avec un produit non-soluble peut, dans certains cas, être traitée plus facilement en amont d’un captage. Par ailleurs, une pollution avec un produit chimique non soluble peut être plus facilement constatée qu’une pollution avec un produit soluble.

C’est quoi un «Problème d’origine radioactive » ?

Les risques de pollution par un produit radioactif, d’origine accidentelle ou criminelle, sont peu probables.

En cas d’accident au niveau d’une centrale nucléaire dans les pays limitrophes, le plan d’intervention d’urgence en cas d’accident nucléaire est déclenché.

Qu’en est-il de l’information au public?

Le grand public est informé de l’évolution de la situation par le gouvernement ainsi qu’à travers le site www.infocrise.lu.

Quelles sont les responsabilités de communes concernant l’eau potable ?

Le règlement concernant l’eau potable (règlement grand-ducal du 7 octobre 2002 relatif à la qualité des eaux destinées à la consommation humaine) attribue une grande responsabilité aux communes à l’égard de leurs habitants. La commune surveille la qualité de l’eau distribuée et apporte un soin particulier aux infrastructures d’approvisionnement. Les communes doivent, au moins une fois par année, informer les consommateurs de la qualité de l’eau distribuée. Elles possèdent également une fonction de conseiller à l’égard des consommateurs.

Haut