Aller au contenu
FR EN DE

Exercices de plan d’urgence et coopération internationale

Les différents acteurs luxembourgeois concernés par une urgence nucléaire organisent régulièrement des exercices au Luxembourg ou participent à des exercices bilatéraux ou internationaux. L’objectif des exercices consiste à préparer, notamment les membres de la Cellule de crise ainsi que les équipes d'intervention, à un éventuel accident radiologique ou nucléaire. Ces exercices découlent des différents accords de coopération signés par le Grand-Duché de Luxembourg.

Depuis 1990, des exercices bilatéraux sont organisés au niveau de la Grande Région.

Certains de ces exercices sont de simples exercices de communication et d'échange de données radiologiques, d'autres sont par contre plus complexes et visent la mise en œuvre de plans d'urgence. Les scénarios sont préparés par l’Institut de radioprotection et de sûreté nucléaire (IRSN) en France et simulent un accident grave avec probabilité de fusion du cœur. Ces exercices sont effectués en temps réel, avec une alerte des autorités et des conditions météorologiques réelles.

Les exercices permettent de tester plusieurs procédures : la transmission d’une alerte, la mise en place des centres de crise respectifs, la mise en œuvre des procédures de communication, l'information concernant le diagnostic et le pronostic de l’installation, l'information concernant la situation radiologique, l'information mutuelle concernant les décisions prises/envisagées, etc.

En 2012 et 2013, le Luxembourg a participé à une série de 3 exercices transfrontaliers de gestion de crise en cas de problèmes au CNPE de Cattenom. Le 1er exercice était axé sur l’activation des cellules de crise et des dispositifs d’information transfrontalière. Le 2e portait sur l’extension des mesures d’urgence et la planification de l’évacuation des populations et le 3e sur le traitement de la gestion postaccidentelle.

Dans le même cadre, le Luxembourg a participé à de nombreux exercices internationaux d’urgence nucléaire (INEX) organisés par l'Agence pour l’énergie nucléaire (AEN) de l'OCDE (Organisation de coopération et de développement économiques). 

  • Mis à jour le 17-03-2016

Plan d'intervention d'urgence (PIU) en cas d'accident nucléaire

Haut