Aller au contenu
FR EN DE

Échange d’informations transfrontalier

Dans le cadre d’une urgence nucléaire, l’échange d’informations avec les pays voisins joue un rôle important.

Les procédures de communication en cas d’accident nucléaire à Cattenom font l’objet d’un accord bilatéral entre le Grand-Duché de Luxembourg et la France.

Il est prévu que les autorités luxembourgeoises soient informées par l’exploitant de la centrale en cas d’accident, et ce par le biais du système SELCA (Système d’échange et de liaison entre Cattenom et les autorités), un réseau de lignes téléphoniques spécifiques. La Rhénanie-Palatinat et la Sarre sont également reliées à ce système.

Au niveau européen, le système d’alerte ECURIE (European Community Urgent Radiological Information Exchange) permet aux États membres d’échanger des informations en cas d’urgence nucléaire. Ce système informatique, configuré en étoile, prévoit qu'un État lance une alerte au cas où un accident nucléaire, pouvant avoir des conséquences transfrontalières, aurait lieu dans une de ses centrales.

  • Mis à jour le 17-03-2016
Haut