Aller au contenu
FR EN DE

Mise à l’abri

Infographie, mise à l'abriEn cas de rejet radioactif, la mise à l’abri est une mesure qui consiste à regagner temporairement la maison ou le bâtiment le plus proche.

Il y a lieu de fermer les portes, fenêtres et volets ainsi que d’arrêter si possible le chauffage, les ventilations, la climatisation et les régulateurs d’air. Le cas échéant, il faut aussi fermer le système de collecte d’eau de pluie.

Ces gestes permettent de minimiser l’entrée des rejets radioactifs dans le bâtiment.

La mise à l’abri, en tant que mesure de protection d’urgence, est très efficace pendant la phase de rejets radioactifs. À l’intérieur d’un bâtiment solide fermé, l’organisme humain bénéficie, grâce aux murs et aux toitures, d’un effet d’écran contre les rayonnements provenant de l’extérieur.

Selon le type de bâtiment, la dose d’irradiation reçue à l’intérieur est nettement inférieure à celle reçue à l’extérieur. Il est conseillé de séjourner dans les pièces inférieures (rez-de-chaussée, cave) du bâtiment.

Les pièces sans fenêtres ou avec de très petites fenêtres sont à privilégier.

La mise à l’abri de la population dans les régions potentiellement affectées par les rejets radioactifs est décidée par les autorités, si l’exposition des personnes est susceptible de dépasser le niveau de référence de 10 milli Sievert (dose efficace).

La mise à l’abri est limitée dans le temps et il est généralement admis que sa durée ne devrait pas dépasser deux jours soit 48 heures.

Le début et la fin de la mise à l’abri, de même que les zones concernées, sont communiqués à la population via ce site et les médias. 

Les vêtements ...

... ne constituent pas une protection efficace contre l’irradiation.

Les voitures, bus ou camions ...

... n’offrent pas non plus une protection suffisante.

  • Mis à jour le 08-02-2016
Haut