Aller au contenu
FR EN DE
  • Mis à jour le 12-01-2017

Actualités Actualités

Retour

Adoption du PIU « Eau potable » par le Conseil de gouvernement (05/10/2017)

Le Conseil de gouvernement a approuvé et rendu exécutoire, dans sa séance du 8 septembre 2017, le projet du Plan d’intervention d’urgence en cas de rupture d’approvisionnement en eau potable ("PIU eau potable").

Le plan d’intervention d’urgence définit l’action du gouvernement en cas d’une rupture significative de l’approvisionnement en eau potable sur le territoire national. Il s’applique en cas d’événement qui, par sa nature ou ses effets, porte préjudice aux intérêts vitaux ou aux besoins essentiels de tout ou partie du pays ou de la population, qui requiert des décisions urgentes et qui exige une coordination au niveau national des actions du gouvernement, des administrations, des services et organismes relevant des pouvoirs publics, et, si besoin en est, également au niveau international. 

Le plan a pour objectifs :

  • de déterminer les organes de gestion de crise ;
  • de fixer le déroulement de la diffusion d’alerte des autorités et de l’information au public ;
  • de déterminer les mesures d’urgence, les actions y relatives ainsi que les responsables et acteurs respectifs.

Le plan fixe les mesures qui seront mises en œuvre par les acteurs concernés en cas de survenance d’une crise qui trouve son origine dans un des scénarios suivants :

  • Problème d’origine technique en cas de défaillance technique des grandes infrastructures de traitement ou de distribution d’eau;
  • Problème d’origine météorologique (périodes de sécheresses prolongées ou phénomènes météorologiques extrêmes comme une période de gel prolongé) ;
  • Problème d’origine microbiologique ;
  • Problème d’origine chimique ;
  • Problème d’origine radioactive ;
  • Cyberattaque ;
  • Attaque terroriste ;
  • Rupture d’approvisionnement en énergie.
  • Mis à jour le 10-10-2017

Plan VIGILNAT - Comportements à adopter

Plan gouvernemental de vigilance nationale face aux menaces terroristes

Haut