Aller au contenu
FR EN DE

Actualités Actualités

Retour

Stratégie de sortie: un scénario de levée progressive des mesures de confinement introduites pour faire face au Covid-19 (15.04.2020)

En date du 15 avril 2020, le Conseil de gouvernement a décidé les lignes directrices d’une stratégie de déconfinement équilibrée entre les impératifs de la santé publique et les aspects psycho-sociaux et économiques liés au confinement actuel.

Pour rappel, le règlement grand-ducal modifié du 18 mars 2020 portant introduction d’une série de mesures dans le cadre de la lutte contre le Covid-19 a introduit des restrictions voire des interdictions pour des activités commerciales et artisanales, y compris la fermeture des chantiers de construction, pour endiguer la propagation du coronavirus. Au-delà de ces interdictions réglementaires, les activités d’enseignement et l’activité des parcs de recyclage ont été suspendues.

Au Grand-Duché, le taux des nouvelles infections présente une tendance vers la baisse et reflète ainsi l’effet recherché par les mesures de confinement mises en place le 16 mars 2020. Cependant, le gouvernement a décidé de ne procéder qu’à une levée prudente des mesures de confinement.

Ainsi, la stratégie de déconfinement consiste à:

  • protéger particulièrement les groupes vulnérables;
  • mettre en œuvre une sortie progressive du confinement par phases suffisamment espacées les unes des autres;
  • assurer, à tout moment, les capacités hospitalières suffisantes en soins normaux et en soins intensifs pour prendre en charge des cas graves dans les établissements de santé;
  • responsabiliser la population et enrayer au maximum le risque de propagation incontrôlée par le maintien, voire le renforcement, des gestes barrière à respecter dans tout lieu rassemblant des personnes;
  • mettre en place des mesures de prévention au travail;
  • assurer l’isolement et le suivi étroit des nouveaux cas d’infection;
  • développer les capacités de testing et soutenir la recherche en particulier en ce qui concerne les tests sérologiques destinés à mesurer l’immunité acquise de la population.

La reprise des activités ne peut donc se faire que par phases successives et bien réfléchies en termes d’impact. La décision de déclencher une phase est prise par le gouvernement sur proposition du Premier ministre et de la ministre de la Santé, cela sur base d’un monitoring de la situation générale, d’une évaluation du nombre de nouveaux infectés dans la population et d’une estimation des capacités hospitalières disponibles à court et moyen terme.

Il est par ailleurs entendu que le Premier ministre et la ministre de la Santé peuvent soumettre au Conseil de gouvernement à tout moment une proposition visant à réintroduire des mesures de confinement plus strictes lorsque, sur base du monitoring de l’évolution de la situation, il s’avère que les capacités hospitalières risquent d’atteindre un niveau de criticité mettant en cause une bonne prise en charge des malades.

Lors de sa séance du 15 avril 2020, le gouvernement en conseil a mis en place un groupe ad hoc pour accompagner les mesures décidées dans le cadre de la lutte contre le virus et pour évaluer de manière régulière les effets secondaires de ces mesures et du confinement. Le groupe sera composé par les personnes suivantes:

  • Nora Back – Présidente de la Chambre des salariés
  • Alexa Ballmann – Présidente du JHL (Jonk Handwierk)
  • Luc Frieden – Président de la Chambre de commerce Luxembourg
  • Erny Gillen – Expert en éthique 
  • Claudia Monti – Médiateur du Grand-Duché de Luxembourg (Ombudsman)
  • Gilbert Pregno – Psychologue et Président de la Commission consultative des droits de l’homme
  • René Schlechter – Président de l’Ombuds-Comité pour les droits de l’enfant (ORK)
  • Prof. Claus Vögele – Professeur titulaire Psychologie de la santé à l’Université du Luxembourg

Il importe de noter que toute reprise d’activités sera accompagnée de gestes barrière très stricts et complétée par le port obligatoire du masque ou de tout autre dispositif permettant de recouvrir le nez et la bouche pour les situations de contact interpersonnel si la distance de sécurité sanitaire de 2 mètres ne peut être garantie.

 

Scénario de déconfinement en phases

Phase 1 - reprise des chantiers de construction (date indicative 20 avril 2020)

La première phase porterait ainsi sur les activités suivantes:

  • Relance des chantiers;
  • Activités d’aide et d’assistance dans l’éducation (Services ambulatoires de l’aide à l’enfance et à la famille, offres des Centres de compétences en psycho-pédagogie spécialisée et des mesures de prise en charge des élèves en risque de décrochage scolaire);
  • Activités des jardiniers et paysagistes;
  • Commerce dont l’activité principale est le bricolage;
  • Réouverture des parcs de recyclage.

Cette liste sera complétée le 4 mai par la reprise des classes terminales, ainsi que des stages et travaux pratiques au niveau du BTS et de l’université.

Phase 2 – reprise de l’enseignement secondaire (date indicative 11 mai 2020)

Phase 3 – reprise de l’enseignement fondamental ainsi que des crèches et structures d’accueil (date indicative 25 mai 2020)

Suivront - dans des phases ultérieures - les reprises des activités commerciales et la réouverture du secteur HORECA. Il est à ce stade cependant prématuré de se prononcer de manière détaillée sur la levée des restrictions visant ce secteur. Une décision définitive sera prise le moment venu par le Conseil de gouvernement sur base d’une analyse de la situation.

Les sociétés, entreprises et administrations sont de manière générale encouragées à continuer de promouvoir le télétravail tout au long de la sortie du confinement.

Les rassemblements resteront interdits jusqu’au 31 juillet, à l’exception des obsèques et mariages civils qui seront autorisés pour un nombre maximal de 20 personnes et à condition de respecter une distance interpersonnelle de 2 mètres. Les interdictions inscrites à l’article 2 du règlement grand-ducal modifié du 18 mars 2020 portant introduction d’une série de mesures dans le cadre de la lutte contre le Covid-19 seront maintenues.

Les mesures de confinement actuellement en place et qui concernent les personnes vulnérables et les personnes de plus de 65 ans continueront à s’appliquer au minimum jusqu’à la fin de la première phase. La levée progressive des restrictions actuelles comporte en outre la nécessité d’élaborer, en concertation avec le ministère de la Famille, de l’Intégration et à la Grande Région, une stratégie de protection des personnes vulnérables dans les maisons de soins et des personnes de plus de 65 ans.

Les salariés qui appartiennent à la catégorie des personnes vulnérables peuvent consulter leur médecin pour déterminer si la gravité de la maladie les empêche d’aller travailler. Cet examen doit se faire au cas par cas, en tenant compte des recommandations de la Direction de la santé et en prenant en considération l’environnement de travail de la personne concernée d’autre part.

 

Communiqué par: ministère d'État

 

  • Mis à jour le 17-04-2020

Application mobile GouvAlert

Plan VIGILNAT - Comportements à adopter

Plan gouvernemental de vigilance nationale face aux menaces terroristes

Haut